Un peu d'histoire de notre Harmonie

 

mussou-justin.jpg

Justin Mussou

Si aujourd’hui tout le monde connaît l’Harmonie Mussou sous son nom actuel, il n’en n’a pas été de même tout au long de ses 160 années d’existence.

1851 : La Sociéte d’Apollon  Quand Justin Mussou, passionné de musique propose à un groupe d’amis de fonder uns société musicale, il la nomme ainsi en hommage à Apollon, le Dieu grec du chant, de la musique et de la poésie.

1882 : Musique de La Garde A cette date, la Société musicale prenant de l’ampleur et participants à de nombreuses manifestations dans la commune (qui compte alors 2864 habitants), il est décidé de lui donner un nom plus officiel en reprenant le patronyme de la ville.

1888 : Fanfare Mussou  Au décès de Justin Mussou, le conseil d’administration change l’appellation de la société musicale en hommage à celui qui l’a créé et présidée pendant 37 ans. C’est sous ce nom qu’évoluera désormais cet ensemble musical pendant plus de 108 ans !

1996 : Harmonie Mussou En 1996, à l’occasion d’un déplacement à Forcalquier  dans les Alpes de Haute Provence (où il remportera un 1erprix), l’ensemble musical qui, au fil du temps s’est enrichi de nouveaux instruments (bois, flûtes), prend conscience de son évolution et décide de changer de dénomination. C’est sous le nom d’Harmonie Mussou que l’on connaît désormais ce groupe fort de plus de 50 musiciens.

____________________________________

 

 

 LES 3 SALLES MUSSOU

 

 

1892-1894 Eugène Blanc, maire de La Garde et président de la Société Musicale Mussou (créée 40 ans plus tôt) entre en conflit avec ses musiciens. En réaction il crée sa propre société musicale et interdit à la Société Mussou de se produire en ville. Il lui supprime l’accès à tout lieu de répétition.

1895 Jean Aicard, célèbre poète provençal, prend fait et cause pour la Société Mussou, dont il devient Président d’Honneur. Il s’inspire de ce conflit clochemerlesque dans un épisode de son roman « Le rire de Maurin des Maures ». 

1896 Six membres de la société musicale Mussou achètent une maison au 14 place Mussou à La Garde (la société n’a pas le droit d’acheter en nom propre). M. Grégoire Laure avance la somme nécessaire à cet achat. L’acte précise que la propriété définitive reviendra aux deux derniers survivants.

1896-1927 La Société Mussou occupe pendant 31 ans la première salle Mussou où elle établit son siège.

1925 Au cours du repas de la Ste. Cécile, musiciens et amis de la Fanfare Mussou proposent de l’argent pour construire une nouvelle salle. Grand élan de générosité de la population gardéenne.

1926 Un terrain est vendu à moitié prix par Mr Elie Julien, l’entreprise Gatty construit la nouvelle salle (sur l’emplacement actuel) en consentant de très larges facilités de paiement.

1927 Le 27 octobre, la deuxième salle Mussou est inaugurée dans la liesse générale. En quelques années, l’emprunt contracté est remboursé, grâce notamment à la vente de la première salle Mussou. Pendant 75 ans la Fanfare Mussou occupe cette salle, lieu de répétitions, de concerts et de réunions. Des pièces de théâtre y sont jouées. Cette salle tient lieu un temps de salle de cinéma de la ville.

2002 Fermeture administrative de la salle, après une inspection de la commission de sécurité.

2004 Signature d’un bail emphytéotique entre Jean-Louis Masson, maire de La Garde, et Patrice Vandelli, président de l’Harmonie Mussou. La ville devient gestionnaire de la salle, l’association restant propriétaire de celle-ci.

2005-2007 Réhabilitation de fond en combles de la salle, nécessitant d’importants travaux de gros œuvre et d’aménagements.

2007 Inauguration de la troisième salle Mussou qui donne lieu à une grande fête et à un banquet réunissant 260 personnes. L’Harmonie Mussou conserve son siège dans la salle, ainsi qu’une utilisation privilégiée. La nouvelle salle Mussou devient un outil moderne de l’animation et de la culture de La Garde.

____________________________

 

PATRICE VANDELLI 

Président de l'Harmonie Mussou

2009-mai-hyeres.jpgNé en 1958, il intègre les rangs de la Fanfare Mussou en tant que clarinettiste en 1972. Il est admis au conseil d’administration de la Fanfare Mussou en 1976.

Poursuivant ses études musicales au conservatoire de Toulon, il commence sa carrière de musicien en sein de la musique militaire de Marseille en 1976. Suite à la dissolution de celle-ci en 1979, il continue sa carrière à la musique de Clermont Ferrand. En 1981, sur concours, il intègre les rangs de la musique de l’Armée de l’Air à Aix en Provence.

En 1993, pour des raisons personnelles, il met un terme à sa carrière de musicien professionnel et commence une seconde carrière civile à la Caisse Nationale Militaire de Sécurité Sociale. Il n’arrête pas pour autant la pratique musicale. Très bon connaisseur du milieu musical et amoureux et défenseur de la musique amateur avec un Grand « A », il poursuit ses activités musicales et est nommé président de l’Harmonie Mussou en février 2001, poste qu’il occupe toujours.

En octobre 2001, il est sollicité pour être conseiller fédéral à la Fédération Musicale du Var, honneur qu’il accepte avec joie. Il poursuit à ce jour toutes ces activités.

________________________________________

 

MICHEL LAZARINI :

Chef de musique de l'Harmonie Mussou

 

img-0005.jpg1954  Naissance à Toulon le 2 juin. Très sportif dès son plus jeune âge, il commence à faire du vélo et de l’athlétisme.

1968  Alors qu’il assiste à un concert de l’harmonie d’Ollioules, il a comme un éclair et flash sur le saxophone, qu’il commence à étudier. Dès la première année, il révèle de grandes possibilités.

1969  Il entre au Conservatoire de Toulon (classe de M. Guichard). En parallèle, il poursuit une carrière de sportif de haut niveau (cyclisme, course à pied, boxe).

1972Alors qu’il a 18 ans, grave accident de vélo : une voiture le percute de plein fouet, l’envoyant pour des mois à l’hôpital. En quelques heures, toutes ses ambitions sportives et musicales s’écroulent, il voit ses deux carrières brisées.

1973  Michel Lazarini passe le concours de la Musique des Equipages de la Flotte.

1974-1976  Il passe plus de deux ans sur « la Jeanne d’Arc », avec laquelle il fait le tour du monde. Cela lui donne une ouverture sur les musiques du monde. Sur la Jeanne, il apprend à diriger un ensemble de saxos, puis un big band.

1976  De retour au pays, il obtient la Médaille d’or à l’unanimité de la classe de saxophone du conservatoire de Toulon et le premier prix de déchiffrage. Il devient professeur de saxophone au Conservatoire Régional et enseigne à Ollioules, La Valette, Digne, Aubagne.

1977 Il obtient le grand prix du Conservatoire de Toulon devant un jury composé en autre de Maître Defayet et Maître Mule, qui, d’un commun accord l’admettent en temps qu’auditeur au conservatoire de Paris pour suivre les cours des Maîtres.

1978  Il est admis au conservatoire de Lyon. En parallèle, il poursuit sa carrière au sein de la Musique des Equipages.

1998 Alors qu’il dirige en autre un orchestre à « géométrie variable » (le nombre de musiciens et de pupitres variants d’un concert à l’autre), un dirigeant de l’harmonie Mussou le contacte afin de venir dépanner l’harmonie suite au départ du chef. Il prend la direction musicale de l’Harmonie Mussou, alors que celle-ci ne compte plus qu’une dizaine de musiciens. En quelques mois, l’effectif se renforce, pour atteindre bientôt 40 musiciens.

2001-2011  Avec son Président Patrice Vandelli il pousse l’Harmonie à passer des concours et obtient des prix en 2002, 2006 et 2009.

2011 Ayant atteint l’age de la retraite, il quitte la musique des Equipages de la Flotte pour se consacrer à ses cours au conservatoire, dans les écoles de musiques et à la direction musicale de l’Harmonie Mussou

 

Date de dernière mise à jour : Dim 19 Mars 2017